AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Créer, imaginer, poster ! C'est la devise de ce site !
 

Partagez | 
 

 Projet A-H-E

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Genes
avatar



3 messages.
Inscrit le 15/03/2017.


MessageSujet: Projet A-H-E   Mer 15 Mar - 21:37

Prison souterraine de Valcaris sur Mars. Année 3256. Mois de Mai, seizième jour.

Dans la prison de Valcaris sont gardé les prisonniers dit dangereux. Seul ceux de niveau trois minimum sont incarcéré ici, mais il y a aussi parmi ses prisonniers des oprhelins. Orphelins que nul ne désire s’occuper. Soit pour passer dangereux ou encore qu’ils soient trop âgé aux yeux des gens pour être adopté.

Ce que l’on sait est ce qui a été cité plus haut, mais dans le plus grand des secret cette prison sert de laboratoire, les prisonniers en sont les cobayes et n’ont pas le choix, soit ils acceptent, soit ils meurent dû à leurs condamnation. Mais pour les orphelins ? Ses derniers n’ont pas de choix. Ils sont directement cobaye. Après tout qui se soucis d’eux ? Personne.


Journal du docteur Arcent. 3256 Avril Treizième jour.

"Le sujet 459 à survécu aux expériences, il semblerait que le sujet ai développer des capacités hors du commun comparé aux autres sujets. 459 peut se régénérer tellement vite que même un pieu dans le crâne ne l’a pas tuée. Le sujet 458 quant à lui, malgré la régénération n’a pas survécut au pieu dans le coeur. Faiblesse des sujets 450 à 459 peut être ? Enfin… Sur ses sujets là d’autres effets ont été déclarés, mais en les utilisant ils en sont mort, sauf 453 et 459. Ses deux sujets sont toujours vivant et ont développés une puissance que je n’aurais imaginé possible à voir. 453 peut créer une barrière autour de lui dont rien ne peut traverser, tandis que 459… Peut par la pensée et sur un grand périmètre arracher, la matière… Comme du vulgaire papier et la manipuler comme elle le souhaite. Par chance nous avons découvert une drogue qui l’empêche d’utiliser cette faculté tout en conservant la régénération cellulaire. 459 semble être ma plus belle création."

Année 3256. Mois de Mai. Seizième jour.

Cellule sous haute sécurité et surveillance. Le docteur Arcent vint à rendre visite au sujet 459. Le pas lent et le regard observateur pour voir l’état du sujet 459 était une habitude pour cette dernière. Sans dire un mot, ne pouvant même rien dire vu la muselière d’acier qui lui avait été mis, sans oublier les divers attaches transperçant son corps afin qu’elle ne puisse se libérer. Le sujet 459 ne pouvait bouger d’un pouce, bien qu’elle semblait hors d’état de nuire dans cette pièce, cette sécurité était volontaire aux yeux du directeur de la prison.

Arcent : « 459, tu as l’air toujours en forme ! C’est parfait. »

Le regard du sujet 459 était sur le docteur Arcent, ce dernier sembla rassuré de la voir toujours en vie, bien que le contraire le forcerait à reprendre de zéro ses expériences. Ne rajoutant pas un mot, il sortit une seringue pour prélever un peu de sang du sujet 459. De là il fit un monologue pour expliquer sa journée, question de passer le temps, après quelques secondes, il vint à prendre une autre seringue, celle ci contenant un liquide. Pas un mot, il fixa la seringue et déclara d’un air tout à fait naturel.

Arcent : « Le fais de mettre sous silence ta faculté dite secondaire me fait un peu mal au coeur. Mais je tiens tout de même à ma vie, ainsi que ceux travaillant ici. Crois moi que beaucoup préféreraient te voir morte. Ah ! En parlant de mort… Le sujet 453 est mort ce matin, il c’est donné la mort en se débattant. »

Soupirant le docteur fixa la seringue, semblant rêvasser encore quelques instants. Sans même faire quoi que ce soit d’extravagant il reprit.

Arcent : « Toi tu n’es pas comme lui, tu es sage. Continue ainsi, des que nous aurons une méthode pour te contrôler on te relâchera d’accord ? »

Après ses mots, un homme entra dans la pièce, ce qui fit de nouveau soupirer le docteur qui ne sembla pas s’attendre à la visite d’une personne. Seulement les haut gradés militaire, certains scientifique et le directeur de la prison avaient l’autorisation d’accéder à ses cellules de hautes sécurité.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le conteur
avatar

Admin


36 messages.
Inscrit le 03/02/2016.


MessageSujet: Re: Projet A-H-E   Jeu 16 Mar - 14:25

Projet A.H.E


N'est crainte

Où suis-je...? Mon corps, il ne me répond décidément plus. Autour de moi, tout est trouble... Je suis plongée dans un liquide. On me noie ? Non pourtant, je respire...
Mon corps, il est tout engourdis... Tout est si trouble autour de moi. J'entends malgré l'eau qui m'entoure un roulement. Je n'ai même pas la force de tourner le seul œil qui n'est pas masqué par quelque chose. Comment suis-je encore arrivée là ?


*Ça ne sera pas ton premier ni ton dernier trou de mémoire.*

Me dit-une voix dans ma tête presque d'un air moqueur. Je sais, je sais...
Je me souviens... Oui, je crois que j'ai un souvenir. Accroche toi à mon esprit s'il-te-plaît, je suis si faible, je veux savoir comment j'en suis arrivée là...

Je crois que... J'ai été capturée par quelqu'un alors qu'on me déplaçait d'une zone à une autre oui, j'étais... De souvenir... Dans un gros camion, enchainée de partout avec les enfants et puis il y eut... Une détonation. Oui, je... Crois que c'est bien ça... Je me souviens que j'avais voulu protéger les enfants, les pauvres, j'étais pour ainsi dire la seule et la plus vieille expérience à avoir vécu jusque là. Plus qu'une simple expérience, ils me voyaient un peu comme leurs protectrices. Les enfants, tant qu'ils étaient en vie, était très attachée à moi.
Au loin dans mon esprit, j’entends alors des carillons sonner... Je... Je.....


______________________

L'expérience était entrain de divaguer dans son tube de stase tant les produits qu'on lui avait injectée et fait inhaler était puissant pour la maintenir dans un état stable. Les scientifiques ne craignait qu'une seule chose, que le monstre qu'elle pouvait devenir reprennent le dessus. Des personnes entourant le tube se hâtait dans les couloirs, ils étaient composés de scientifique, de militaire, tous armés et préparés en cas d'éventuel problème. Mais il n'y avait rien à craindre pour le moment, la bête était trop faible pour ne bouger ne serais-ce qu'un seul muscle de son corps. Elle n'avait que son seul œil visible d'ouvert, oeil qui dégageait une lumière bleuté très faible, mais nul besoin d'être professionnel pour voir à quel point l'expérience était dans le cirage à cause des sédatifs continuellement distribués dans son corps...

Un homme se détachait du groupuscule pour entrer le premier dans une grande cellule hautement surveillé. Après avoir passé les codes ainsi que les scanners, il foula la porte d'un pas autoritaire et dominant. C'était le chef du département scientifique des lieux, docteur Rusprika.
Il regardait alors son collègue avec un sérieux inébranlable pour lui annoncer une nouvelle dès plus importante.

" Docteur Arcent, les militaires tardent à voir les résultats de vos expériences. Ils ne tardent plus, il s'impatiente même. Un groupe de mercenaire allié a suivit une piste sur d'éventuel concurrent, éventuel concurrent qui désormais est un danger autant pour l'ordre que pour nos affaires. Eux aussi on le même projet que vous, mais contrairement à vous, celui-ci est presque entièrement abouti. Un peu plus contrôlable, cette expérience est tout aussi puissante que la votre. Tout comme nous en revanche, seul un sujet à survécu au teste. "

Le chef se retournait et dit au reste du groupuscule qui attendez patiemment dans le couloir.

" Faite entrer M93. "

Posée sur un appareil à roue piloté par un homme, la grande cuve de stase arriva à deux mètres du sujet 459. L'appareil se déverrouilla pour poser le système de prison à même le sol, non loin d'une plaque d'égout. On pouvait apercevoir à travers le tube, plongée dans un liquide, un corps enchaîné et relié par des circuits de tuyaux enfoncés dans sa chaire de part et d'autre dont plusieurs étaient enfoncé le long de la colonne vertébrale et ceux jusqu'à sa nuque tenue par un arceau de métal., le sujet était totalement droguée et incapable du moindre mouvement. Il fallait maintenir la bête en état de stase et faire ressortir M93 de son inconscient pour avoir un être plus stable. Cette personne avait un respirateur lui masquant tout le bas du visage jusqu'en haut de l'arrête de son nez et un énorme tuyau masquait la partie droite de son visage.

" Arcent, voici M93. Contrairement à ce qu'on pourrait penser à cause de son allure androgyne, c'est bien une femme. Normalement, d'ici quelques heures, elle reprendra son apparence normale. M93 est un sujet issu d'un projet nommé Midnight, elle semble classée d'après son dossier dans la catégorie Berseker, mais elle a des particularités tellement étranges et insoupçonnées que même les fichiers que l'on a pu voler sur elle sont confus et la change presque constamment de catégorie. Elle a été capturée en pleine état de transe et dans se genre de situation, son corps devient alors masculin et elle se montre incontrôlable. Faites donc les testes nécessaires pour qu'on la maîtrise au plus vite et que l'on découvre comment l'ennemie à réussi à créer cette arme. "

Docteur Rusprika se tourna vers la bête à moitié consciente, il détaillait son corps qui, même retenu par les chaines, flottait dans l'eau. Elle semblait avoir de fins cheveux légèrement rougeoyant,ils ondoyaient dans le liquide, son corps reprenait doucement des courbes féminines dont on devinait pour le moment une très petite poitrine derrière son t-shirt abimé et légèrement sale, son regard était lointain, comme à peine éveillé...

" Elle pourrait, combinée à sujet 459, être un atout de taille pour nous. "


Je suis là~

(C) Galimybé - Mini BN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lacroiseedescontes.forumactif.org
Genes
avatar



3 messages.
Inscrit le 15/03/2017.


MessageSujet: Re: Projet A-H-E   Dim 19 Mar - 1:09

Rusprika entra dans la cellule, ce qui irrita grandement Arcent, bien que Rusprika se montra être son supérieur, le docteur n’appréciait pas cet homme, trop pressé à ses yeux. Et cette sensation lui était confirmé quand il se mit à parler par rapport à l’armée. Les militaires pouvaient attendre ! De plus ne s’étant pas encore retourné, Arcent soupira, laissant Rusprika dire ce qu’il avait à dire. Apparemment les militaires engagés avaient trouvé quelque chose, tant mieux pour eux. Mais nul ne pouvait aux yeux du docteur Arcent rivaliser avec ses découvertes et ses créations ! Rien ni personne ! Arcent sentit aussi comme une insulte quand on osa comparer ses créations à d’autres ! De là, il laissa Rusprika faire entrer M93. Arcent ne disait toujours rien, gardant bien soin de lui dire peut être plus tard le fond de sa pensée sur les recherches des autres.

Arcent observa l’allure de M93, son visage resta froid et de marbre en voyant cet être dans cet appareil. Ce gardant toujours de dire ce qu’il pensait pour le moment. Laissant donc son supérieur présenter le sujet M93 qui était censé être une femme. Pour Arcent c’était un information inutile ça. Il l’aurait remarqué facilement en lisant le dossier. Le projet Midnight, le docteur Arcent ne sembla pas surpris, à ses yeux ce n’était que des gens qui essayaient de le devancer. Mais pour Arcent… 459 était là création suprême. Du moins si elle survivait. 453 ayant rencontré la mort, dans cette session de projet il ne lui resta qu’elle. Mais sans rien dire comme toujours, il écouta, elle était catégorisée Berserk ? Bien. Tant mieux. De la chaire à canon c’est toujours utile après tout ! Oui c’était ce qu’il pensa, un détritus servant de bouclier. Rien de mieux ! Arcent laissa Rusprika continuer sa parlotte, l’écoutant attentivement. Comme ça il devait s’occuper de trouver un moyen de la contrôler. Non, là c’était lui mettre le boulot d’un autre. Puis pour en rajouter, combinée à 459 ? Encore moins.


Arcent :« Docteur. Votre déchet vous vous en occuperez vous même. Un type Berserker. Bien. De la chaire à canon. Envoyer là directement chez l’ennemi quand elle sera incontrôlable. Je n’ai pas envie de perdre mon temps avec un déchet pareil. 459 est plus importante et me prend déjà tout mon temps. »

Arcent était un homme assez connu pour sa franchise. Mais aussi pour le fait qu’il ne faisait pas ce que ses supérieurs voulaient la plus part du temps, mais ses expériences avaient toujours montrées d’excellents résultats. Une expérience encore en vie par exemple… 348, un caméléon complètement contrôlé. Ou encore 402, qui pouvait hacker sans le moindre ordinateur, encore heureux que 402 se montra être un soldat volontaire. Seul volontaire à vrai dire. Mais qu’importe là n’était pas la chose, Arcent ne voulait pas qu’un projet détritus lui soit mis entre ses mains. Pour lui ce n’était qu’une perte de temps rien de plus, il n’hésita pas à rajouter même pour que Rusprika comprenne.

Arcent :« Je ne suis pas le seul scientifique. Confiez là à un autre ou prenez là sous votre main docteur Rusprika ! A moins que vous avez peur d’échouer ? »

Soupirant, Arcent savait ce qu’il disait.

459 : « Quelle est ton nom.. ? »

L’expérience M93 pouvait entendre la voix de 459 dans sa tête, comme une voix souffrante, il suffisait de voir comment était captif 459 pour comprendre un minimum sa douleur, mais cette dernière ne sembla pas en tenir compte, ne bougeant pas, un regard qui c’était désormais fixé sur M93, ne pouvant parler, elle communiquait par télépathie, méthode qui n’était pas connue de la part d’Arcent, ce dernier ne se douta de rien. Et si jamais il venait à le découvrir nul ne saurait ce qui se passerait par la suite. Pas un mot rien, Arcent de son coté sembla attendre que Rusprika réagisse.

459 : « As tu mal.. ? »

Cette voix pleine de souffrance sembla plus se soucier de l’état de l’autre que du sien. 459 Ne bougeant toujours pas, ne pouvant rien faire pour le moment tentait par la télépathie une tentative de communication. Mais est ce que cela allait fonctionner ? Comment M93 allait réagir ? Etait ce une bonne chose ? 459 Se mit à se poser des questions intérieurement, alors qu’Arcent tenant toujours la seringue ne lui avait pas encore injecté le produit.

459 : « Je peux nous délivrer… Veux tu… La liberté ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le conteur
avatar

Admin


36 messages.
Inscrit le 03/02/2016.


MessageSujet: Re: Projet A-H-E   Mer 3 Mai - 1:44

Projet A.H.E


N'est crainte

Arcent semblait se vexer de voir ses travaux se faire critiquer par le scientifique démontrant la puissance du camp adverse et ses avancés rapides en matière de contrôle occulte de sujet. Mais le scientifique aurait-il oublier à qui il s’adressait ainsi, de manière si acerbe ? Rusprika n’était pas un simple supérieur, il était LE supérieur, celui du département scientifique auquel Arcent, ainsi que toutes ses expériences y était attaché.

Les insultes qu’avaient proférés l’éminent scientifique à l’égard de son chef le fit sortir de ses gonds, si bien que d’une voix froide, Rusprika répliquait alors.

« Docteur Arcent, vos caprices de diva commence à me pourplaire, il vous faut toujours plus. Espace, confort, financement. Ce n’est sûrement pas à moi de vous devoir ou de vous obéir. Vous êtes lent, l’ennemi commence à sortir des prototypes d’arme comme M93, aux capacités surnaturelles et à priori puissante. Si vous ne vous en occupez pas, vos prochains financements, vous irez les demander sur le pelletons d’exécution. L’heure n’est plus à se complaire dans la fainéantise et les chichis, travailler, c’est un ordre. »
Les deux scientifiques semblèrent se chamailler à savoir la garde de M93, semblant être plus un fardeau inutile aux yeux de Arcent que sa création 459.
Création qui indépendamment de son maître était entrain de communiquer avec la seconde victime de l’horreur de la science… Midnight 93.

______________________

« Quelle est ton nom.. ? …. As-tu mal.. ? »

Et toi… Qui es-tu… Quelle est encore cette voix dans ma tête qui me tient compagnie… Tu ne viens pas de mon esprit… Pourquoi te soucis-tu tant de moi… ? Alors que tout mon être était à se moment là pris par les drogues, cette voix féminine et douloureuse m’avait comme sortie de mon coma. Mon corps était toujours impacté par les substances que l’on m’injectait perpétuellement pour me maintenir en stase, mais mon esprit lui s’était à nouveau éveillé… Si bien que d’instinct, mon regard se plantait en direction de la personne qui parlait dans ma tête.

« Je peux nous délivrer… Veux tu… La liberté ? »

Liberté… ? Se mot, il est inconnu de mon langage… Et pourtant, les choses que je renfermais en moi contre mon grès à ses mots se mirent à s’agiter follement, comme-ci cette chose dite était ce qu’ils attendaient.

Me contrôlant mal à cause des drogues, un lourd crissement et des hurlements furent la première chose qui passait dans la tête de mon interlocuteur… Puis tout à coup, le silence… Je fermais les yeux quelques instants et prit une grande respiration, puisant au fond de mon être le peu d’énergie qui me restait pour communiquer avec la chose étrangère qui semblait se soucier de moi.

Une petite onde de choque, quasiment invisible se propageait autour de moi, à la manière d’un sonar j’analysais toute la pièce puis je vis au travers des yeux d’un soldat une chose, un sujet semblant être aussi solidement attaché que moi.

« Midnight 93. »

Je répondis d’une voix à la frontière entre le féminin et le masculin, d’un ton épuisé dans la tête de cette personne avec qui nous nous fixions mutuellement.

« Ça serait plutôt à moi de te demander si ça va… A quoi cela nous servirait-il d’être délivré de nos stases si nous restons avec nos créateurs… ? Nous risquerions une réprimande pour avoir désobéi. »

Les voix dans ma tête brouillèrent momentanément la communication et créèrent une atmosphère soudainement plus pesante de trouble autour de la cuve dans laquelle mon corps y était plongé.

« Liberté donc ? Qu’attends-tu, vite fuyons… Regarde-les, pavaner librement alors que nous sommes contraint à subir douleur, drogue et mainte expériences sans réel but que de devenir de la chaire à canon pour des conflits à laquelle nous n’avons aucune part. Dis moi ton plan… Je te suivrais. »

Repris une voix beaucoup plus féminine que la mienne. Faiblement, je la laissais parler, ma nouvelle dose de stupéfiant était arrivé, ne pouvant plus me faire résister contre ses personnes toujours aussi présente et active dans mon esprit.


Je suis là~

(C) Galimybé - Mini BN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lacroiseedescontes.forumactif.org
Contenu sponsorisé

Contenu sponsorisé.


messages.
Inscrit le .


MessageSujet: Re: Projet A-H-E   

Revenir en haut Aller en bas
 
Projet A-H-E
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dossier : Vekoma WDI Projet n°389 Steel Looper Custom MK-1200 (SMM2)
» croquis projet BD
» Projet UNIQUE !
» Du projet utopique "Nildanirmë"
» Casting - Projet Spectacle Musical Bénévole

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La croisée des contes :: Zone de RP :: Science-Fiction-
Sauter vers: